La Dordogne? y a plus rien…

dordogne-ban

Aujourd’hui j’ai ressorti un vieux cd de Lightnin Hopkins pour m’accompagner jusqu’à la rivière. Un bon blues de derrière les fagots, c’est tout ce dont j’avais besoin, à un mois de l’ouverture de la pêche, pour aller visiter la Dordogne.

Dans ma tête, des souvenirs de ma dernière expérience, vieille de deux ans déjà, avec mon pote Ludo. Nous n’avions pas résisté à la tentation d’aller passer deux petites journées au bord de cette rivière que nos amis corréziens, qui ne connaissent pas la Sioule ou le Haut-Allier vraisemblablement (;-)), ont pris pour habitude d’appeler « la Belle ».

  dordogne-aveze1

dordogne-aveze2

dordogne-aveze3

La beauté des paysages, de la rivière, le bonheur simple de profiter de la nature le temps d’un bivouac, nous avaient vite fait oublier la difficulté d’attraper de jolis poissons ce jour là, au fond des magnifiques gorges d’Avèze.

dordogne-aveze4

A l’époque, un nouveau parcours « no-kill » venait d’être créé, ce qui laissait présager un avenir radieux pour ce joli secteur et nous étions convaincu que nous allions y revenir. C’était au programme pour cette nouvelle saison, même si je pensais quand même attendre le printemps pour retenter l’expérience.

dordogne-vase-16-fevrier-2015

Aujourd’hui, j’avais une petite boule au ventre, comme quand nous allons visiter un proche à l’hôpital. Nous savons que quelque chose de grave est arrivé mais les infos sont encore trop fraiches pour connaitre la gravité de la situation. Parfois il y a plus de peur que de mal, parfois l’issue est beaucoup plus tragique.

dordogne-vase-16-fevrier-2015113

dordogne-vase-16-fevrier-20152

dordogne-vase-16-fevrier-20153

dordogne-vase-16-fevrier-20154

Que vais-je dire à Ludo ? Comment lui expliquer qu’un gus a pu à lui tout seul anéantir tous les efforts fait autour de cette rivière ? Comment lui expliquer qu’une seule personne peut  annihiler toutes formes de vie sur plus de 20km de cours d’eau? Comment est-ce encore possible dans une Europe qui impose le bon état écologique des masses d’eau, dans une région qui vante la qualité de son environnement, au cœur d’un parc naturel régional, dans un bled qui a bâti sa réputation grâce aux bienfaits de sa flotte ??? ça ressemble quand même un peu à du foutage de gueule.

dordogne-vase-16-fevrier-20155 dordogne-vase-16-fevrier-20156

dordogne-vase-16-fevrier-20157 dordogne-vase-16-fevrier-20158

Aujourd’hui une rivière est morte… le fond de la Dordogne est colmaté sur des kilomètres par des vases issues de la retenue de La Bourboule… et déversées accidentellement (sic). La Bourboule, ses cures thermales et ses bains de boues ou comment détruire notre bien le plus précieux.

Et si Ludo me demande, la Dordogne ? y a plus rien…

Ci-dessous: Pont de Chalameyroux, bien en aval de la retenue… à droite un petit affluent, propre, qui marque le contraste avec les fonds colmatés et les eaux encore chargées de la Dordogne, quelle misère…

dordogne-vase-16-fevrier-2015112

dordogne-vase-16-fevrier-2015111

La patouille

dordogne-vase-16-fevrier-20151

Niveau max

dordogne-vase-16-fevrier-20159

Au final je n’ai pu observer aucune truite mais vu la quantité de boue, celles qui n’auront pas dévalées sont à mon avis mortes et enterrées… pour ce qui est des larves et autres alevins…


Posted in non classé by with 55 comments.

Comments

  • Chalmin dit :

    Il faut faire intervenir les gardes fédéraux pour obtenir réparation

  • BuLLz0hr dit :

    triste spectacle… nos craintes sont justifiées… merci d’avoir pris le temps de publié ceci, malgrès le désastre occasionné dans nos coeurs

  • Devise Jacques dit :

    C’est honteux, comment peut on avoir autant de mépris pour la nature et la faune ?
    Quelle réparation demander à part leur mettre des amendes énormes. Il faudra des et des années pour que la rivière guérisse de cette agression.

  • Sleb dit :

    Affublé!!!!une pétition et faire constater rapidement par les fédéraux que la cure se tape une mega amende que ça les soigne une bonne fois pour toutes!!!!c quoi ca?ils n’ont jamais éliminé leurs boues autrement???salopards!!!!!!!

  • j-b c dit :

    Bonjour, jusqu’à quelle distance du barrage de la Bourboule retrouve t-on la vase gluante en depot sur les radiés?

  • JB dit :

    je ne suis pas descendu en dessous du pont de Chalameyroux mais à mon avis jusqu’au barrage ça ne doit pas être joli

  • FREVILLE dit :

    malheureusement c’est une rivière parmi d’autres .
    Les autoritées ne sont rien dans se domaine …les rivières se meurent en France.
    Allons faire un tour en Allemagne ou en Autriche pour voir leur gestion de leurs rivières et la qualité des eaux.
    Les APPMA à récupérer nôtre argent ca il n’oubli pas le reste il s’en foute.
    C’est bien triste avec des rivières comme nous en avons en France.

  • salu JB dit :

    Salut JB

    Une fois de plus…et pas la dernière probablement …tant que les fédé seront globalement aux ordres , voire même qu’elles souffriront du syndrome de Stockolm vis à vis de tous ces salopards FDSEA et FNSEA en tête et que les socialo continueront à se foutre de l’environnement pour des raisons politiques , on n’y arrivera pas . Il paraît qu’il ya eu un grenelle de l’environnement! Vous êtes au courant vous? La situation est grave..Loue, Dessoubre, Dordogne, Loire en Haute ( bourrée d’algues pourries dès l’ouverture)

  • Perret dit :

    Encore une qui s’ajoute à la Loue, le Dessoubre, le Doubs. Lamentable!!!!

  • laurent Chevrot dit :

    une honte , l’irresponsabilité encore une fois et la cupidité ont détruit un joyaux il faut absolument trouver les responsables et les faire payer .
    bravo pour le temoignage

  • salu JB dit :

    Salut JB

    La suite

    Combien à être encore debout et à faire remarquer que la Nature meure tous les jours un peu plus et notre colère ne sert pas à grand chose? J’ai été élu fédéral, j’ai présenté ma démission . Dans notre département, nitrates, bromagnolone , fongicidfes, pesticides, en plein sur le haut lignon ‘ film à l’appui » , ça fait rire qui? Vous avez lu le dernier rappprt de la cour des comptes sur l’usage de l’eau? Alors , ce qui arrive à la Dordogne, comme à nos autres rivières, c’est la conséquence logique d’une politique globale qui dure et qui perdure . Peu de gens se battent mais je crois que beaucoup ont peur, ce qui dans une d »mocratie est bien dommage .

    Yves

  • savoye dit :

    Ça fait 40 ans que je vois mourir ou disparaitre lentement nos cours d’eau, dans un silence qui en dit long sur la motivation de nos elus à inverser cette tendance. Le problème, c’est qu’il n’y a aucun contre pouvoir face aux lobbies des pollueurs… peut être que nous portons nous aussi la responsabilité de cet immense gâchis ecologique. Si on veut sauver le peu qui reste, faisons le savoir à nos elus,on est nombreux, on a tous une carte d’électeur… rien de mieux pour engager le dialogue.

  • URAL FDAAPPMA dit :

    Les structures associatives de la pêche (AAPPMA, FDAAPPMA, Union Régionale) suivent cette pollution de très près et nos services juridiques se sont déjà emparés de l’affaire.

    Les dommages écologiques et piscicoles doivent être réparés.

    N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour plus d’information, déposer vos photos et témoignages…ural(@)orange.fr

  • philippe dit :

    Quelle tristesse de voir ça! Le soucis c’est qu’une station termale est toute puissante et très difficilement attaquable. Il faut faire remonter ça par les aappma détentrices des baux de pêches en mettant une copie à la FD, une autre à l’ONEMA, mais aussi mairie, communautés de communes, syndicats des eaux… A peu près tout ce qui te/vous passe la tête.

    @FREVILLE renseigne toi avant de dire des conneries pareilles!

  • Samuel dit :

    Désolant tout ça.

    Une adresse pour protester ? La fédé du Puy de Dome ?
    Je viens de leur poser la question via le formulaire en ligne … mais le mieux serait d’appeler.
    Qu’en est-il ?

  • JB dit :

    Samuel tu peux lire le post laissé par URAL FD AAPPMA laissé qq mn plus tôt

  • Yves Richard dit :

    Si les structures institutionnelles font avancer le dossier jusqu’à son terme et obtiennent une franche condamation qui serve véritablement de jurisprudence , je suis prêt à revenir sur mes commentaires peu élogieux et à présenter mes plus humbles excuses. J’ai fait une petite recherche sur internet …peu voire rien sur cette catastrophe , est ce encore trop tôt pour que les autorités communiquent? Sauf que en 2012 on trouve déjà trace de la même pollution ce qui me fait douter un peu . L’ONEMA est elle saisie ? Ca devrat être si je ne trompe de sa compétence?

  • jenn jean pierre dit :

    bonjour,
    c’est désolant mais les coupables doivent etre punis ferment , afin que ces hydroliciens sans scrupules comprennent que les rivieres ne sont pas que de l’eau qui coulennt dans les tuyaux.
    chaque aappma est agréée protection du milieu aquatique et à ce titre ( voir les statuts) elle peut se porter partie civile et c’est ce que je vous conseille de faire
    car les Fédés sont trop liées avec EDF par exemple.
    aprés s’il y a des assocs de protection environnement, il faut travailler avec eux et se regrouper ( FNE ou TOS ont des appuis juridiques en cas oul’aappma n’a pas les moyens finançiers).
    ILS FAUT QU’ILS PAYENT TOUS CES POLLUEURS.
    BON COURAGE

  • Gilles dit :

    Je pense qu’il est grand temps de se poser la question du maintien de cette ouvrage qui depuis toujours pose problème de part sa gestion catastrophique des sédiments. La libre circulation des poissons et des sédiments compte tenu du classement en liste II de ce cours d’eau doit être assurés, je souhaite que les administrations, les collectivités et l’ensemble des parties concernées travail dans ce sens afin de rendre sa liberté à un cours d’eau qui pourrait être magnifique.

  • baudin michel dit :

    là c’est plus qu’un blues qu’il faut pour supporter un tel désastre!
    Malheureusement, aujourd’hui les conséquences (presque irréversibles) liés aux agissements d’individus irresponsables sont légions. (ex: vidanges sauvages de WC chimiques de certains camping-caristes, lâchage de barrages qui détruisent les lieux d’alevinages, destruction volontaire de la faune avec de l’eau de javel, mais surtout le manque cruel de surveillance de notre magnifique domaine piscicole) . Que peut-on faire sinon une sensibilisation sur une chaîne télévisée publique à une heure de grande écoute pour dénoncer ces états de faits et les ravages écologiques liés à ces agissements.
    Pauvres truites elles auraient préférées ne pas fréquenter ces lacs et rivières de France.

  • JLB dit :

    Quand j’ai appris cette info je me disais c’est pas possible ils n ont pas osé détruire ce coin là, et bien si ! j’ai eu la chance de pêcher ce coin UNE seule fois et je me souviens de ces trés beaux paysages et parcours, là les photos sentent « la mort » et je suis bien triste et écoeuré, courage à ceux qui vont se battre…… je pense quand parlant de « foutage de gueule » c’est malheureusement pire que ça 🙁

    courage

    @+jl

  • nico dit :

    Bien triste nouvelle !!!!
    Le probleme etait bien connu de tous depuis plusieurs années mais il est tellement plus facil de se preoccuper de son petit confort personnel….. !!!!!!!!
    En effet , pour etre sur place depuis plus de 25 ans tout les étés au camping de chalameyroux et se rendre compte que certaines personnes de la region se sont finalement battues pour s’approprier 5km300 de riviere ….au lieu de se battre contre ces structures qui sont les plus destructrices…je pense qu’il aurait ete bien plus judicieux et protecteur de prevenir une telle catastrophe…

  • vialle manu dit :

    salut Jean Ba,
    merci d’avoir publié cet avis de décès, nous avons vécu un tel « accident » sur la Glueyre il y a presque 20 ans, le bouchon vaseux a finit de disparaître avec les grosses crues de 2015 … malheureusement le sort de la Dordogne est scellé pour les prochaines années. courage aux amoureux de cette rivière et de toute les autres.

  • Le Basque 63 dit :

    Encore une fois, « une enquête sera faite et des mesures seront prises pour que cela n’arrive plus », alors qu’il aurait été plus facile d’agir en amont pour que cela ne se produise tout simplement pas. Seulement voilà, il faut du courage politique aux élus et malheureusement, il y a belle lurette que c’est une vertu qui n’existe plus chez eux.

  • marc dit :

    tout a fais dacord ac vous…
    Mais comment vouloir sois disant mettre en place le plu beau et plus long No kill de france en ayant la connaissance dune telle menace qques km en amont sur cette riviere?????
    Ou sont nos chers têtes Pensantes maintenant ???

  • vincent dit :

    Salut
    C est une catastrophe de plus ,a bientot peut etre a verrieres vincent du lot

  • philippe dit :

    peut être une note d’espoir devant ce gâchis.
    Nous avions eu le même phénomène sur la Maronne il y a quelques années: 20 cm de vase colmatant la rivière sur une dizaine de kms (vase échappée d’un barrage EDF) . Peu d’année plus tard la rivière était revenue aussi poissonneuse qu’avant. La nature fait bien les choses mais pour combien de temps encore!

  • CHEVALIER dit :

    Nos rivières sont dans le même état que le laisser aller en place dans notre pays et ce depuis 40 ANS.Le gaspillage quotidien chaque jour plus important laisse de côté l’essentiel:nos ressources naturelles.A quand des responsables responsables?

  • momo dit :

    Ces désastreux. L’homme restera un destructeur. Il ce détruira lui même, ces vraiment dommage

  • Perguth dit :

    Pollueurs payeurs et un Max! Muette madame Royal?

  • grasset dit :

    C’est affligeant de voir sa mais c’est quelque chose d’ habituel une erreur de manip sur un barrage ou une station d’ épuration, j’ai connu sa dans la société de pêche ou je suis c’ était un ruisseau ou il y avait des écrevisses autochtone, pleins de truitelles un travail de plusieurs années réduit à 0 pour au final une amende ridicule et oui le pot de fer contre le pot de terre et en 25 ans de pêche j’ai constaté au moins 5 a 6 pollutions sur des populations de truites et d’ autres sur des sandres et poissons de fond et toujours le même verdict ridicule une petite amende….pitoyable

  • Jean-Marc FLOUZAT dit :

    Bonjour,

    Quelle catastrophe pour cette si belle rivière!
    Je viens d’avoir au téléphone un copain d’Avèze qui n’est pas pêcheur, mais qui est allé faire un tour hier au pont de fer dans les gorges d’Avèze: eau toute boueuse comme lors d’une grosse crue et il a croisé 2 gars qui sont des pêcheurs et qui lui ont dit que plus de 20 000 tonnes de boue se seraient déversées dans la Rivière entre la Bourboule et le barrage de Bort et que tout serait mort entre ces 2 points… Ils lui ont dit que l’exploitant du barrage à la Bourboule était un privé ( qui c’est ? certains disent ici que ce sont les établissements thermaux de la Bourboule mais est-ce bien le cas ?) et que les vannes ouvertes n’ont pas pu être refermées malgré les tentatives faites car la boue s’est engagée d’un coup en trés grosse quantité et poussait tellement qu’il n’y a rien eu à faire.
    La même chose était arrivée il y a quelques années à la Dolore ( débit beaucoup moindre que la Dordogne et je ne sais pas la quantité de boue qui s’y était déversée) et la Dolore, d’après ce qu’on m’a dit, aurait mis 3 à 4 ans pour s’en remettre et retrouver la même vie qu’avant car frayères et caches des truites (= leurs maisons) étaient colmatées, sans parler de toutes les larves et micro-organismes asphyxiés, donc gros déficit de nourriture pour les poissons.

    Une fois ce constat fait, des questions m’assaillent! On a des retours d’expérience sur des centaines de barrages vidés; les problèmes de vase déversée dans les cours d’eau en aval d’un barrage lors d’une vidange, et les conséquences catastrophiques pour la faune et la flore y vivant, sont connus depuis belle lurette. Comment donc est-il possible, qu’avant la vidange du barrage de la Bourboule, une étude préalable de faisabilité n’ait soit pas été faite ( ce serait criminel!) , soit faite par des charlots qui n’auraient pas vu ce qui risquait d’arriver ( ce serait de l’incompétence!) et quels sont le ou les organismes chargé(s) ce cette étude de faisabilité et qui donne(nt) les consignes et règles à respecter pour que la vidange se déroule dans les meilleurs conditions possibles??? Enfin bref, qui sont vraiment le ou les responsables ?
    Et quand les vrais responsables auront été identifiés, souhatons qu’ils payent vraiment à la hauteur de la catastrophe qu’ils viennent de générer.

    Enfin une dernière remarque à l’attention du gars qui dit qu’il vient tous les étés au camping de Chalameyroux et qui critique ceux qui d’après lui se seraient accaparés plus de 5 km de rivière ( je pense qu’il parle du nouveau parcours no-kill en dessous du pont de Clhalameyroux): sa remarque est stupide car ce parcours reste public et lui peut aussi y aller pêcher, seulement il n’aura rien à mettre au congel et c’est ça qui ne lui plaît pas! J’y ai pêché cet été: c’était blindé de poissons et j’ai pris un grand plaisir , mais maintenant, avant combien d’années on pourra retrouver ça ?

  • JB dit :

    bonsoir messieurs,
    merci de ne pas perdre de vue le sujet initial!!!

  • JB dit :

    Seuls les messages en lien avec ce qui c’est passé seront publiés. Cela ne sert à rien d’envoyer des messages pour dénigrer la gestion de la pêche ou la pratique du no-kill…

  • Ugo Croce dit :

    Les cures thermales.. la seule attraction touristique qui reste à La Bourboule à part le ski en hiver?
    Si ce désastre est de leur faute ce n’est pas pardonnable quand même.

  • Jean-Paul dit :

    Bonjour,
    Juste quelques mots pour exprimer ma tristesse et envoyer mes encouragements aux bénévoles passionnés qui, je n’en doute pas un seul instant, feront encore leur maximum pour cette rivière.
    Que quelques aigris profitent de cette catastrophe pour exprimer leur rancœur envers ces mêmes bénévoles me navre profondément… ça pue autant que les boues de la Bourboule!
    J’espère vivre assez vieux pour repêcher cette magnifique Haute Dordogne et pourquoi pas toute en no kill.

  • Jean-Marc FLOUZAT dit :

    Je suis prêt à m’impliquer dans des actions concrètes pour nos rivières car j’en ai marre de voir des salopards ( y’a pas d’autre mot ) foutre en l’air en quelques instants des kilomètres de rivières et la faune et la flore qui les peuplent.

    Pour faire un parralèlle entre les truites et les êtres humains, imaginez qu’on dise à ces salopards  » Demain vous allez vivre dehors car vous n’aurez plus de maison ( caches des poissons colmatées), demain on provoquera des fausses couches à toutes vos femmes pendant au minimum une année entière ( frayères colmatées et oeufs asphyxiés) et vous n’aurez plus rien à manger pendant longtemps (micro faune, larves dont se nourrissent les poissons, asphyxiées) », que pensez-vous qu’ils nous diraient??? C’est exactement ce qu’ils ont fait aux truites ces ordures.

    Je suis en colère.

  • Jml dit :

    Bjour, je suis originaire de Savennes, la commune bordée par la Dordogne et le Chavanon. Expatrié dans le Sud-Ouest, j’ai appris cette information par la radio. Ces photos m’attristent, j’ai passé des journées entières le long de cette rivière au fond d »une vallée superbe. Des générations sucessives de pêcheurs locaux ont fait des pêches incroyables.C’était un des plus beaux parcours de la Région et la présence de la loutre témoignait encore de la qualité des eaux.
    Tristesse.

  • articat dit :

    Un vrai désastre . Encore une faute de l’administration , suite a une visite de l’état du barrage , des travaux devaient se faire depuis 2013 !!! Mais comme d’habitude ça traine , ça traine…. C’était mes coins de pêche favoris et je ne suis pas sure de pouvoir y repêcher un jour ( j’ai 65 ans et je pêche en no kil ).

  • Patrick ANSEL dit :

    Je viens de voir les photos,Je suis choqué.
    Dire que des travaux devaient être fait !
    Y a t il quelque chose à faire ou il faut seulement attendre ?
    Il faut absolument ALERTER. Je vais le faire de mon côté.
    Merci de donner des nouvelles (s’il y en a ).
    De tout coeur,
    Patrick

  • scorpio dit :

    bonsoir attention messieurs de ne pas tout confondre il y a bien eu un gros problème sur le barrage mais pas de lien avec les cures thermal le barrage etait sous des tonnes de sédiment depuis bien longtemps les acteurs principaux etaient prévenue la vanne de fond était sous 10 m de sédiment semi ouverte ou pas je ne le sais pas . le jour ou le barrage c est débouché il c est rebouché simplement pas le cumul des boues et cela 3 fois dans l’après midi sans manipulation de la vanne étant présent sur place après avoir été prévenue par un pêcheur donc attention au conclusion trop rapide

  • loul dit :

    de mieux en mieux des années de souvenirs effacée en quelque heures

  • loul dit :

    des heures de plaisirs passé au bord de cette rivière gâchée en quelque heures

  • truite 19/63 dit :

    Je vous fais part à mon tour de mon dégoût par rapport à cette catastrophe écologique. Etant de Corrèze, je me rends chaque année dans le massif du Sancy notamment sur la Dordogne pour pêcher ces belles truites sauvages Suite à cet évènement gravissime, je vais donc envoyer un mail à la commune de LA BOURBOULE pour faire connaître mon mécontentement. Je connais plusieurs personnes qui l’ont déjà fait. Je conseillerai aux personnes ou pêcheurs qui connaissent ce cours d’eau de faire de même. Cependant vous pouvez aussi conctacter, via les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) la présentatrice météo de BFMTV, Fanny Agostini qui est conseillère municipale de cette commune. Cette dernière est très attachée à la nature et à sa protection. Peut-être qu’elle pourra apporter son aide.

  • URAL FDAAPPMA dit :

    Vous trouverez des vidéos prises au moment de la vidange sauvage à cette adresse:

    http://ur-auvergne-limousin.fr/index.php/actualites

    Salutations.

  • chavet dit :

    j’habite le sud de la bourgogne je connais tres bien cette riviere pour y avoir peche de nombreuses fois , que de kilometres parcouru le long de cette magnifique riviere! écoeuré , je suis écoeuré!!!! MICHEL

  • Jean-Marc FLOUZAT dit :

    Maintenant que le mal est fait, l’exploitant du barrage ( Energialys) veut nous expliquer qu’il s’agirait d’un « accident ».
    Mais plein d’incohérences apparaissent dans son communiqué:

    – il dit que la vanne de fond en question aurait été changée en 2009, or il paraît évident que pour réaliser un tel travail il est impératif de mettre le barrage en assec total. Et d’après les témoignages il semblerait que le dernier assec total remonte à …1994 !

    – lors de la catastrophe, des témoignages rapporteraient que le barrage se serait vidé/rempli à 3 reprises. Comment est-ce possible sans manipuler la vanne de fond ? Plus haut quelqu’un laisse entendre que les sédiments faisaient bouchon par intermittence mais ça me parait bien peu probable car les sédiments ( boue/vase), c’est mou.

    Enfin il semblerait que des travaux auraient du être réalisés sur l’ouvrage par l’exploitant depuis longtemps et qu’ils ne l’étaient pas. Donc là responsabilité clairement engagée pour manque d’entretien.

    Sinon, le 14 Mars jour de l’ouverture, invitation adressée à tous ceux qui se sentent concernés: à 10heures du matin,les AAPPMA touchées soutenues par diverses structures qui oeuvrent pour la pêche et la préservation de l’eau et de ses habitants, appellent à une manifestation au barrage de la Bourboule incriminé pour s’insurger contre cette catastrophe et demander l’arrêt de fonctionnement et le démantèlement de l’ouvrage.
    Venez nombreux! Mobilisez le maximum de monde! J’en serai.

  • cortat michel dit :

    L’homme est en train de scier la branche sur laquelle il repose,il est la seule espece vivante capable de s’auto detruire il y a longtemps que seul le profit est sa raison d’avancer.Je suis pecheur a la mouche vivant a Aurillac ,je suis revolté par cette catastrophe ainsi que par les autres maux causés a dame nature.Il y a des gens honnêtes et sincères mais n’est ce pas le pot de terre contre le pot de fer?Ceci dit battons nous quand meme…

  • loul dit :

    tant d’années passé sur les rives de cette magnifique rivière ; effacée en quelque heures c’est inconcevable j’en ai pleuré :

  • JB dit :

    N’oubliez pas la manif la semaine prochaine et de signer la pétition
    http://peche-auvergne.com/la-dordogne-suite/

  • Cyril Lampre dit :

    Les rivières n’ont pas de frontières.
    Les catastrophes écologiques doivent être la préoccupation de tous les acteurs.
    La Haute Dordogne est morte nous sommes tous ici en deuil.
    Ca bouge sur les réseaux sociaux…;-)
    Merci de votre soutien 😉
    http://pollution-dordogne.fr/

  • ancien gardien de centrale dit :

    j’ai travaillé 18 ans dans la société xxx de toulouse exploitant de plusieurs centrales , beaucoup sont a revoir et beaucoup sont polluante et beaucoup de vanne sont défectueuse par exemple la centrale hydro-electrique de saint antonin de lacalm 81120 ou les riverains sont inondable en cas de crue des courriers ont étai envoyé au préfet d’Albi 81000 la société xxx de toulouse qui est le gérant devait mettre en place un groupe électrogène en cas de coupure de courant lors d’une crue rien n’a étai depuis presque 10 ans et j’en passe …

  • FAVRE dit :

    Bonjour
    j’ai de la famille à La Bouboule et j’ai pecher la Truite dans la Dordogne(cette superbe rivière) et ses petits ruisseaux(tous plus jolis les uns que les autres ) pendant 40 ans le tout au milieu d’une nature quasi préservée…..
    Quelle triste spectacle !!!
    Les responsabilitées sont connues ,alors qu’en est il des sanctions ???

  • LECOQ Jean-Marc dit :

    J’ai eu le bonheur de pécher à 2 reprises dans ce lieu magnifique et c’est avec désolation que j’apprend la triste nouvelle …. Que dire .. j’ai connu cela à une petit échelle dans un ruisseau de Creuse pollué à la fin des années 70 mais là comment peut on faire ça .
    Je comptais revenir avec des copains leur faire découvrir ce lieu magique …. Espérons que la nature sera plus forte que l’humain pour reprendre ces droits …

Pingbacks & Trackbacks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *